Night Light

Et si la lumière devenait peinture malgré elle ? Si la nuit sombre devenait palette et si je prenais mon appareil photo pour un pinceau, une brosse ou même un rouleau. Si dans le noir de la nuit tout devenait vraiment irréel ?
Si le vrai avait -provisoirement !- moins de sens, que mes propres sens soient pris, épris, étonnés, perdus mais joyeux par les mouvements volontaires donnés à mon nouvel outil. Avec tellement de surprises à la fin…
Madame la lumière, je vous souhaite une très bonne nuit…

What if the light became paint in spite of itself? What if the dark night became a palette and I took my camera for a brush or even a roller. What if in the darkness of the night everything became really unreal?
If reality had – temporarily !- less meaning, that my own senses would be taken, enamoured, astonished, lost but joyful by the voluntary movements given to my new tool. With so many surprises at the end…
Madam light, I wish you a very good night…