Un peu de rouge, pourtant.

Pivoines blanches,
Dit-on
Un peu de rouge, pourtant
.

Fascinés par cet haïku écrit en 1925 par Takahama Kyoshi, j’ai voulu avons montrer comment notre imagination et notre sensibilité d’occidentaux du 21e siècle peuvent être séduites et inspirées par celles d’une poésie japonaise datant de près d’un siècle…
Nous voici, entre blanc et rouge, à rechercher lequel met l’autre en valeur, lequel serait indispensable, comme s’il devait y avoir une hiérarchie…
Et si blanc et rouge étaient incontournables ? inséparables ? Solidairement liés, de la fleur au visage, du pistil au regard, comme un seul élément fascinant et sublime à nos yeux.
Douceurs soyeuses, lueurs joyeuses et fulgurantes, légèreté aérienne, dépendances poétiques du blanc et du rouge, diérèses ou synérèses visuelles, comme des illuminations : une approche totalement libre à l’instar de celle de Takahama Kyoshi.
Des propositions romantiques et lyriques, des images voulues comme envoutantes et sensibles… Une recherche autour du rouge si discret mais puissant, révélant à sa manière la douceur enveloppante et veloutée d’un blanc qui se voudrait tellement intemporel et immaculé.

White peonies,
They say
A little red, though.


Fascinated by this haiku written in 1925 by Takahama Kyoshi, I have been willing to show how our imagination and our 21st century Western sensibilities can be seduced and inspired by that of a Japanese poem dating back almost a century…
Here we stand, between white and red, searching for which one puts the other in value, which one would be so essential, as if there should be a hierarchy … And if white and red were inescapable? inseparable? Linked in solidarity, from the flower to the face, from the pistil to the gaze, as a single element fascinating and sublime to our eyes.
Soft as silk with a dazzling and joyful glow, airy lightness, poetic dependencies of white and red, visual diaeresis or synaeresis, illuminated: a completely free approach like that of Takahama Kyoshi.
Romantic and lyrical propositions, images intended to be captivating and sensitive … A discrete and powerful research around the color red, and revealing in its way the soft and velvety softness of a white that would like to be timeless and immaculate.


Vister le site internet de l’exposition dans l’Espace Culturel du Seeko’o **** à Bordeaux.

Visit he exhibition website as shown in the Espace Culturel of the Seeko’o ****  in Bordeaux.

Visite de l’exposition Un peu de rouge, pourtant.
Un film de Romain Claris